mongol

mongol

mongol, e [ mɔ̃gɔl ] adj. et n.
• v. 1633 Mongoles; mogol 1611; mot indigène
De Mongolie. Tribus mongoles.
N. Les Mongols. L'ancien empire des Mongols. tatar. N. m. Le mongol : ensemble des langues parlées par les peuples mongols (famille ouralo-altaïque).

mongol nom masculin Groupe de langues altaïques parlées en Mongolie, en Russie et en Chine par environ 3 millions de locuteurs. Synonyme de khalkha. ● mongol (synonymes) nom masculin
Synonymes :
mongol, mongole adjectif et nom De Mongolie.

mongol, ole
adj. et n.
d1./d De Mongolie.
|| Subst. Un(e) Mongol(e).
d2./d LING Langues mongoles: groupe de langues altaïques parlées en Mongolie, en Chine et en Russie.

⇒MONGOL, -OLE, adj. et subst. masc.
I.Adjectif.
A. — Originaire ou habitant de la Mongolie; qui est relatif à cette région, à ceux qui y habitent ou qui y sont nés. Conquête, race, tribu, mongole. La juxtaposition en Europe des races germaniques et slaves, les invasions turques et mongoles, l'extension de la civilisation chinoise, sont par excellence des faits continentaux (VIDAL DE LA BL., Tabl. géogr. Fr., 1908, p.26). Le cas de l'Empire mongol, qui fit au XIIIe siècle trembler l'Europe, ne fut pas un phénomène isolé et sans racines (VIDAL DE LA BL., Princ. géogr. hum., 1921, p.212):
♦ Le meurtre ne laissait aucune trace sur son visage... Ses traits plus mongols que chinois: pommettes aiguës, nez très écrasé mais avec une légère arête, comme un bec, n'avaient pas changé, n'exprimaient que la fatigue...
MALRAUX, Cond. hum., 1933, p.186.
B.ANTHROPOL. Pli mongol. V. mongolique ex. 2.
Emploi subst. Pendant une période de quatre mois, les Mongols et les Kirghiz traient leurs juments six ou sept fois par jour, besogne dangereuse réservée aux hommes (LOWIE, Anthropol. cult., trad. par E. Métraux, 1936, p.62). Les moindres embûches n'étaient pas toujours celles tendues à la cour du Grand Mongol (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p.13).
II.Subst. masc. Groupe d'idiomes de la famille des langues ouralo-altaïques. (Dict. XIXe et XXe s.).
Prononc. et Orth.:[]. Formes mogol, -e (QUINET, Napoléon, 1836, p.265, BARRÈS, Cahiers, t.10, 1914, p.334) ou -ghol, -e (L'Hist. et ses méth., 1961, p.360). Étymol. et Hist. 1. a) 1540 adj. Mongal «qui est propre à la Mongolie» ([J. BOEMUS] Recueil de div. hist. touchant les situations de toutes les régions, 83 r° [Brilman] ds QUEM. DDL t.21, att. isolée); 1840 mongol (Ac. Compl. 1842); b) 1721 subst. Mongale «habitant de la Mongolie» (J. B. MULLER in Bibl. germanique II, 169 [Amsterdam] ds QUEM. DDL t.21); 2. a) 1756 adj. ling. (VOLTAIRE, Essai sur l'hist. gén.,t.2, p.8: langue tartare-mongule); b) 1842 subst. ling. (Un Million de faits, 1198 [Dubochet] ds QUEM. DDL t.21); 3. 1922 adj. «ce qui présente des ressemblances avec les Mongols, leurs particularités» (COLETTE, Mais. Cl., p.115: ses yeux noirs mongols). Empr. à un mot mongol. Au sens 2 b, cf. Mongalois «id.» (1721 ds QUEM. DDL t.21). Fréq. abs. littér.:96.

mongol, ole [mɔ̃gɔl] adj. et n.
ÉTYM. 1756, Voltaire, en ling.; mongal, adj., 1540; Mongale, n. m., 1721; mot mongol.
De Mongolie. || Tribus mongoles.N. || Un Mongol, une Mongole. || Les Mongols. || L'ancien empire des Mongols. Tatar.
0 C'étaient des Mongols, taille moyenne, cheveux noirs et réunis en une natte qui leur pendait sur le dos, figure ronde, teint basané, yeux enfoncés et vifs, barbe rare, habillés de robes de nankin bleu garnies de peluche noire, cerclés de ceinturons de cuir à boucles d'argent, chaussés de bottes à soutaches voyantes, et coiffés de bonnets de soie bordés de fourrure avec trois rubans qui voltigeaient en arrière.
J. Verne, Michel Strogoff, p. 264.
N. m. || Le mongol (nom générique des langues parlées par les peuples mongols) appartient à la famille ouralo-altaïque ( Ouralo-altaïque).
tableau Classification des langues.
DÉR. Mongoloïde.
COMP. Turcomongol.

Encyclopédie Universelle. 2012.


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»